Le 7ème chakra, glande pinéale ou épiphyse

Appelé en Inde le lotus aux mille pétales », il est souvent associé à la couleur violet. «Sahasrāra Padma – ou le lotus aux mille pétales multicolores – pend avec sa corolle tournée vers le bas depuis le brahma-randhra [la Porte ou caverne de Brahman, sur la fontanelle], mais surplombe tous les autres chakra. C’est là la région de la Cause première (Brahma Loka), la Cause des six causes qui vont s’enclencher. C’est le grand Soleil à la fois cosmique et individuel, dans l’illumination duquel Parama Shiva [Pure Conscience] et Adya Shakti [Pure Energie] résident.

Pour la science, la glande pinéale ou épiphyse est une petite glande endocrine de l’épithalamus du cerveau des vertébrés. À partir du tryptophane, elle sécrète la mélatonine et joue donc, par l’intermédiaire de cette hormone, un rôle central dans la régulation des rythmes biologiques (veille/sommeil et saisonniers).

Et dans les traditions chinoises, le nom Cent réunions illustre la localisation de ce point sur la couronne crânienne, qui est le lieu de croisement de tout le Yang Qi du corps. Comme de nombreux points d’acupuncture, Bai Hui s’est vu attribuer, dans les textes classi­ques, toute une variété d’autres noms reflétant les différents aspects de sa nature. Le nom de San Yang Wu Hui (Les cinq réunions des trois yang) insiste sur le fait que Bai Hui est le point de croisement du vaisseau Gouverneur avec les trois méridiens yang de la Vessie, de la Vésicule Biliaire et du Triple Réchauffeur, de même qu’avec le méridien du Foie. D’autres noms comme Tian Shan (Montagne du ciel), illustre sa localisation au sommet du corps, et Gui Men (Porte du fantôme) son influence sur les troubles psycho-émotionnels.

Photo par Athira adhi